Mimi au pays des Cedres!

Publié le par Sur la route des dispensaires

Mimi et l'equipage sont a Beyrouth depuis quelques jours! 


Depuis notre dernier poste lorsque nous etions sur la cote Mediterraneenne turque, nous sommes remonte dans le centre de l'Anatolie faire un crochet a Karapinar, qui ne nous a pas decu! Effectivement, nous avons pu passer notre premiere nuit a la belle etoile, et ce au beau milieu d'un cratere volcanique entoure de lagunes vertes! Quelle tranquillite et quel bonheur que de se faire reveiller par le soleil qui nous caresse doucement le visage avec ses rayons! Sur la route nous menant vers la Syrie, nous enchainons les traversees de zones industrielles pour rejoindre la frontiere Syrienne. 

 

Voici d'ailleurs les dernieres photos de Turquie cliquez sur la photo...

 

Meke Krater Golu, une merveille!

 

La, le spectacle commenca. Oui, ce fut un veritable spectacle, dont les meilleurs acteurs etaient les douaniers syriens, et dont la fin etait imprevisible. Nous avons ete tenu en haleine pendant 7h avant de pouvoir enfin obtenir un visa de transit de 3 jours pour rejoindre le Liban! Nous sommes passe par tous les etats. Du "Oui pour prendre un visa de tourisme" au "Non, pas de visa meme de transit, rentrez chez vous vous n'avez plus rien a faire ici!" Il etait evident que les quelques troubles qui commencaient a apparaitre en Syrie a ce moment la y etaient pour quelque chose. Enfin bon, pendant ce temps, nous avons pu faire la connaissance de Franck, un Allemand qui vit sur les routes depuis deux ans avec son gros camion habitable, et qui en a contre le systeme capitaliste, et comme nous avait du mal pour rentrer dans le pays...

 

Nos contact Anais et Rifar pres de Lattakia nous recurent tres gentiment pendant deux jours dans leur maison et nous ont permis de connaitre davantage la Syrie. Nous avons pu visite non loin de la un chateau datant de l'epoque des croises, le chateau de Salahayddin. Nous y avons d'ailleurs goute un peu plus la chaleur humaine syrienne, car nous avons passe toute la visite avec Maed et sa famille, originaires d'Alep, et qui sont naturellement venus vers nous, nous proposant cafe, biscuits aperitif etc!

 

Notre entree au Liban se fit sans probleme, et nous avons pu nous perdre avec delice dans le souk de Tripoli, authentique et anime, qui nous fait decouvrir les petites ruelles du centre ville et meme un caravanserail bien conserve, souvenir du transit des grandes caravanes sur la route de la soie. Alors que nous voulions camper dans une foret de cedres (et oui, il fallait bien feter notre entree au Liban, donc quoi de mieux que de dormir sous l'embleme du pays?), mais la neige en avait decide autrement! Decidement, elle nous aura suivi dans presque tous les pays que nous parcourons, et nous n'avions pas pense une seconde qu'au Liban, meme a 2000m d'altitude, il puisse rester de la neige fin mars!

 

Nous arrivons finalement a Beyrouth, chez Benedicte et Raja, qui nous accueillent dans leur maison tres chaleureusement, et qui nous ont permis de faire des rencontres tres enrichissantes! En effet, nous avons pu passer une journee a aider pour un depistage de la cataracte pour des refugies palestiniens. Ce fut un moment tres enrichissant que de rencontrer ces personnes aux conditions de vie difficiles et de pouvoir participer aux actions de l'ONG INMA. Nous avons justement eu l'occasion de rencontrer Annia, une allemande qui s'investit dans cette ONG pendant son temps libre, et deux medecins qui sont venus apporter benevolement leur aide pour ce depistage. Nous publierons prochainement leurs temoignages sur ce site.

 

Outre cet evenement, nos rencontres avec les libanais ce sont multipliees. Que ce soit ces etudiants ingenieurs a la sortie d un restaurant, ces jeunes militaires dans un bar, ou meme ce garagiste, Tony Assi, specialiste de la 2CV! Et oui et oui! Nous avons eu la chance de rencontrer ce passionne de la deuche, qui a reussi l'exploit de reparer notre serrure de coffre, condamnee depuis Paris! Apres un petit cafe et avant de repartir, il nous offre sans raison cardan, bobine, plaquettes de frein dont nous avions besoin! Quelle generosite!

 

D'ici les jours qui viennent, nous essaierons de retourner en Turquie, mais nous ne savons pas encore par quel endroit et quel moyen etant donne la situation syrienne actuelle, il se pourrait fort bien que tout visa soit refuse a la frontiere! Suspense!

Nous vous tiendrons au courant de la suite des que possible!

 

Mimi et ses mecanos vous embrassent!

 

 

Emmanuel et Alexandre

Commenter cet article

Cécile de Vaison 29/03/2011 09:52


Brrrrrrr…ça se corse, votre crapahutage… C'est bien beau d' être jeune ! (comme disent les vieux) Drôlement sympa, les pièces de rechange, on verrait peu souvent cette générosité spontanée par ici.
Tchao/bye/à la prochaine. Cé de V